menu

Tatiana Wolska, Vivien Roubaud et Thomas Teurlai au Palais de Tokyo.

Les trois modules de la Fondation Pierre Bergé sont consacrés, ce printemps 2014, à des artistes récemment diplômés de la Villa Arson, Nice, chacun s’appropriant le bâtiment du Palais de Tokyo à sa manière. Vivien Roubaud détourne les soubassements du plafond afin de produire des sculptures issues des tuyauteries, gaines et autres câbles d’alimentation. Thomas Teurlai suspend dans le vide une immense plaque de verre et reconstitue la bouche d’aération du métro avec des sons vibratoires qui envahissent l’espace. Enfin, Tatiana Wolksa propose un archipel de formes disparates réalisées à partir de matériaux de récupération qui viennent parasiter l’architecture.

Vernissage le 24 avril – Commissariat : Daria de Beauvais et Eric Mangion
Pour la production de ces trois modules, la Villa Arson reçoit le soutien de Safia El Malqui Al Rashid, Monaco.

La Villa Arson remercie également Jeanne Zéler, Bruxelles, Sonia Pastor, Luc Clément et l’agence Outremer, Nice, Les Charpentiers de Corse, Piedigriggio, Apex France, La Fouillouse, La Station, Nice.

/